vendredi 23 décembre 2005

La joie venait toujours après la peine

<<   L'âge tendre   >> Perrine et moi on est restés ensemble pendant les trois ou quatre jours qui ont suivi le Sacre du Printemps. On n’était pas dans la même classe, on ne se voyait qu’à la récré, alors on se tenait par les mains, on se faisait des petits bisous. Quand il faisait beau dehors, on allait s’asseoir sur un banc dans la cour, à l’ombre d’un marronnier. Elle se mettait sur mes genoux (parfois à califourchon et elle se frottait lentement le pubis contre mes cuisses) et alors... [Lire la suite]
Posté par caribbeanblue à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 18 décembre 2005

L'exécution d'une empoisonneuse, 1676-1680

<<   L'âge tendre   >> Au cours de déclamation de Monsieur Wangermée, on faisait aussi de l’Histoire, tout en racontant des histoires. Il avait un faible pour l’affaire des Poisons, il se délectait de raconter avec force détails toutes les horreurs commises par les Brinvilliers, les Montespan, les Monvoisin et autres ensorceleuses et faiseuses d’anges, roturières ou princesses de sang. Le texte qu’il m’avait proposé était une lettre de Madame de Sévigné, où elle... [Lire la suite]
Posté par caribbeanblue à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 12 décembre 2005

Le sacre du printemps

<<   L'âge tendre   >> Bon ben je sais plus comment ça s’est fait, mais j’ai obtenu l’absolution pour aller voir le ballet de Béjart. De toute façon la place était payée. Donc, le vendredi 18 heures tapantes, j’embarque avec Alex et Perrine dans le car. Madame Delchambre, la prof de français qui organisait le truc, nous débarque devant le célèbre théâtre qui fut le témoin des heures épiques de notre histoire nationale. Ne reculant devant aucun sacrifice, ce n’est pas moins... [Lire la suite]
Posté par caribbeanblue à 23:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 5 décembre 2005

On n'est pas sérieux...

<<   L'âge tendre   >> La semaine qui précéda notre visite au Théâtre royal de la Monnaie pour voir le spectacle de Béjart fut mémorable. Avec Anne-Laure, nous avions décidé de brosser l’heure d’étude du mardi matin pour la mettre à profit, dans le snack tenu par la mère d’une condisciple, à réviser notre cours de math. Manque de bol, la surveillante avait repéré notre manège. Mais ça, je ne le savais pas encore. Le mercredi matin, pendant le cours de... [Lire la suite]
Posté par caribbeanblue à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 2 décembre 2005

VW, tout un poème...

<<   L'âge tendre   >> Monsieur Vladimir Wangermée était un comédien hors pair. D’un naturel plutôt efféminé, sa voix et son visage pouvaient à souhait prendre des attitudes plus viriles que celles de Sylvester Stallone dans Rambo si son rôle l’exigeait. Il suffisait qu’il troque ses chemises à ligne, ses cravates à pois, ses vestons à carreaux et ses pantalons blancs contre une chemise en jeans et une veste en daim, et c’était un autre homme. Mais dans la vie, il affectait... [Lire la suite]
Posté par caribbeanblue à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 29 novembre 2005

Histoire de zizis

<<   L'âge tendre   >> J’ai seize ans. Je suis en cinquième année d’enseignement général. Le cours de labo physique est assuré par une prof entre deux âges, une petite blonde. Elle se tape 50 kilomètres en train tous les jeudi après-midi pour nous honorer de ses manip d’électricité auxquelles on pige que dalle. Du coup ça dégénère chaque fois en séances épistolaires. Quelqu’un lance une phrase du haut d’une feuille A4 et chacun y va de son commentaire. Cette fois-là je me suis... [Lire la suite]
Posté par caribbeanblue à 23:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 28 novembre 2005

Namouna

<<   L'âge tendre   >> Vladimir Wangermée était mon professeur de déclamation. Pédé comme un phoque, il va de soi. Mais moi, à l’époque, je m’en rendais pas compte pour deux sous, évidemment. Grâce à lui j’ai appris à donner corps à des textes. Parfois je me dis qu’il y prenait un plaisir qui n’avait rien d’innocent. Aujourd’hui je regrette cette innocence qui était la mienne. Surtout lorsque je me remémore chacune des remarques qui accompagnaient ces strophes. ... [Lire la suite]
Posté par caribbeanblue à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]