dimanche 14 août 2005

Don't cha know that I heard it through the grapevine

Au moment où je suis né, c'était peut-être cette chanson de Marvin Gaye qui passait à la radio...

marvingayeihearditthroughthegrapevine

English lyrics

tu dois sans doute te demander comment j'ai bien pu avoir vent
de tes projets de me faire de la peine
avec cet autre gars que tu connaissais dans le temps
de nous deux tu sais que c'est moi qui t'aime le plus
ça m'a pris par surprise, je dois dire,
quand je l'ai découvert hier...

le téléphone arabe a fonctionné!
on m'a dit que tu ne resterais plus très longtemps avec moi
oui, le téléphone arabe a fonctionné
je suis en train de perdre la raison

je sais bien qu'un mec, ça ne pleure pas
mais ces larmes, je n'arrive pas à les retenir
si je te perds, ma vie est foutue
tu représentes tout pour moi
tu aurais pu me le dire toi-même,
que tu aimais quelqu'un d'autre...

au lieu de ça, c'est la rumeur qui me l'a appris!

on dit souvent, ne crois que la moitié de ce que tu vois,
et jamais rien de ce que tu entends
mais rien à faire, ça me perturbe
si c'est vrai, dis-le moi, je t'en prie
tu as vraiment l'intention de retourner
avec ce type que tu as connu avant moi?

Oh, c'est le bruit qui court...

Je ne m'en souviens pas, bien sûr, mais ça m'a marqué, quand le titre est ressorti dix-sept ans plus tard, d'apprendre qu'il avait été numéro un en Angleterre en mars '69. Un regain de popularité l'avait remis sous les feux de la rampe en 1986 car il avait été utilisé dans une pub pour des blue jeans, si je me souviens bien. Deux  ans après la mort de Marvin Gaye, assassiné par son propre père, à l'âge de trente-cinq ans... Dépressif, suicidaire, accro à la coke, n'ayant jamais résolu un conflit avec son père qui remontait à l'enfance, dû à une éducation trop stricte... Mais en pleine gloire.

Cette chanson parle de la jalousie, de l'infidélité, de l'importance à accorder à la rumeur... De l'importance de la sincérité dans le couple; de la nécessité du dialogue, et de la difficulté d'en avoir, parfois, aussi... A l'époque, en écoutant la chanson, je m'imaginais une treille! Un gars séduisait une fille à l'ombre d'une treille... Joli décor ensoleillé, projets d'avenir... Je ne saisissais pas le drame qui se nouait dans les paroles. J'étais envoûté par la mélodie et la voix de Marvin Gaye. Ce n'est que plus tard que j'ai compris le sens de cette expression. Elle fait référence au Grapevine Telegraph, l'un des tout premiers réseaux de communication télégraphique mis en place aux Etats-Unis vers 1850. L'ancêtre de CNN, en quelque sorte. Depuis, plus personne ne sait ce qu'était le Grapevine Telegraph, mais le sens est resté : un bruit qui court, une rumeur.

Posté par caribbeanblue à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Don't cha know that I heard it through the grapevine

Nouveau commentaire